La Culture adopte le numérique de manière spectaculaire

Les réseaux sans fils ont ouvert la voie à la mobilité et à la géolocalisation. Les applications mobiles de nos smartphones permettent aux entreprises d’interagir en permanence avec leurs clients et leurs employés. Réalité augmentée et réalité virtuelle associées à l’intelligence artificielle exploitent ces infrastructures de réseau pour enrichir les expériences proposées aux clients et aux employées. Des grands magasins aux stades connectés, tous les secteurs rivalisent d’imagination pour imaginer de nouvelles expériences. La culture ne fait pas exception et adopte le numérique de façon spectaculaire comme le montre l’Opéra avec HPE .

La culture sublimée par la technologie.  On ne compte plus les initiatives au travers le monde qui s’approprient le digital pour nous faire découvrir la culture sous un nouveau jour. Le digital s’invite dans le processus créatif. Les spectateurs et les visiteurs ne sont plus des contemplateurs, ils vivent des expériences culturelles et interagissent avec les œuvres et leurs créateurs. Un profond mouvement de modernisation traverse le monde de l’art et de la culture. Il y avait urgence car le numérique à bouleverser les habitudes. Les jeux vidéo et le cinéma créent des mondes imaginaires plus vrais que nature. Le spectateur est devenu consommateur. La culture devait se moderniser pour capter l’attention d’un public sollicité par tous ces divertissements numériques. Les nouvelles propositions culturelles surprennent et étonnent nos sens. Elles adoptent les codes du numérique pour séduire, inventer de nouvelles formes artistiques et démocratiser la culture.

Salvatore Dali revit grâce à l’intelligence artificielle. Après avoir utilisé la réalité augmentée pour enrichir la découverte des œuvres monumentales de Dali (Masterworks), le musée Dali de Floride a franchi un cap en ayant recours à l’intelligence artificielle pour faire revivre Salvatore Dali dans le cadre de l’exposition « Dali Live ».  L’artiste s’affiche grandeur nature sur des écrans interactifs, dialogue avec les visiteurs et va même jusqu’à se prêter au jeu des selfies.  Bientôt ce seront les personnages figurant dans les œuvres qui prendront vie. Des vidéos de la Joconde tournant la tête, bougeant les yeux et ouvrant la bouche de manière naturelle sont déjà disponibles sur internet. L’interaction avec les œuvres devient encore plus incroyable quand la technologie se joue de nos sens et nous transporte au cœur des œuvres. C’est un voyage dans le passé et dans l’espace rendu possible par la réalité virtuelle et les solutions immersives. La cité de l’art et de l’architecture nous invite ainsi à nous téléporter, équipés d’un sac à dos et d’un casque de réalité virtuelle, dans la pyramide de Kheops en taille réelle pour l’explorer pendant 25 minutes.

L’Opéra national de Paris met en scène la technologie. En scène ou en coulisse la technologie est désormais omniprésente à l’Opéra National de Paris. La technologie intervient dans le processus créatif, favorise la transmission de la culture et ouvre l’art à un public plus large et diversifié. Un partenariat a été signé entre HPE et l’Opéra National de Paris pour équiper tous les espaces publics de l’Opéra d’une solution Wifi de nouvelle génération afin de proposer une expérience amplifiée avec des contenus interactifs et ludiques sur site et à l’extérieur des théâtres. Grace à ces infrastructures de réseau sans fil, l’Opera propose des spectacles novateurs sur Internet. La « 3 ème scène » est un lieu virtuel que les artistes peuvent s’accaparer pour créer des œuvres originales s’inspirant de celles de l’Opéra. Le film « Le Fantôme » par exemple s’approprie le mythe du fantôme de l’Opéra en lui apportant une touche de modernité avec un ton décalé qui mêle l’univers de la banlieue et celui de l’Opéra. Une manière d’ouvrir la culture sur d’autres horizons et d’atteindre là encore de nouveaux publics.  L’Opéra propose aux nouvelles générations nées avec le digital (les « digital natives ») des spectacles « Trans media » qui adoptent les codes et les technologies des jeux vidéo. Peter Pan est la première création de ce type. Les chanteurs, dotés de bracelets connectés, interagissent avec des décors virtuels qui évoluent sans cesse. Les spectateur, grâce à une application téléchargée sur leur smartphone, deviennent partie intégrante du spectacle. En fonction des scènes ils reçoivent sur leurs téléphones portables des effets sonores et lumineux et sont invités à participer à un jeu vidéo collectif lors de deux scènes. 

La qualité d’expérience d’un visiteur de musée, d’un patient de l’hôpital ou d’un consommateur d’un magasin dépend des performances des réseaux sans fil tel que celui mis en œuvre à l’Opéra par HPE Aruba.  C’est sans doute ce lien fort entre expérience client et réseau sans fil qui explique la position d’Aruba comme leader dans le cadran magique du Gartner. Alain Carpentier Directeur des ventes internationales Aruba nous en dira plus lors de son intervention à HPE Discover More qui se tiendra le 26 novembre à la Seine Musicale de Boulogne Billancourt. #HPEDiscoverMore #Paris