Google veut redorer l’image de l’intelligence artificielle

Le scandale de Cambridge Analytica a jeté un coup de projecteur sur Facebook et la manière dont il considérait la protection des données personnelles. Amazon est sous le feu des critiques pour avoir mis à disposition de la police son système de reconnaissance faciale qui compte tenu de ses biais pourrait discriminer des personnes de couleurs. Sous la pression de plus 4000 de ses employés Google a renoncé à collaborer avec l’armée américaine au projet Maven. Progressivement les GAFAM et les grandes entreprises technologiques prennent conscience que le développement technologique ne pourra pas se prolonger sereinement sans instaurer une « confiance numérique vertueuse». On assiste ainsi à un mouvement pour s’assurer que le développement de l’IA se fera en respectant certaines valeurs. Dans ce billet nous analysons quelques initiatives de Google dans ce domaine.

Contribuer à une IA éthique.Le 7 juin 2018 le CEO de Google, Sundar Pichai a publié un billet sur le blog de son entreprise intitulé : « AI at Google: our principles ». Il y reconnait que la puissance de technologies comme l’intelligence artificielle est telle qu’elle pose nécessairement des questions sur son utilisation. La manière dont sera développée l’IA aura un impact significatif et durable sur notre société pour les années à venir. Les entreprises qui sont en tête des développements de l’IA comme Google ont donc des responsabilités importantes qu’elles doivent assumer. C’est ce qu’a voulu faire Sundar Pichai en définissant 7 principes qui doivent guider la recherche et le développement aussi bien que les décisions stratégiques. Google s’est ainsi engagé dans un certain nombre d’initiatives qui démontre que l’intelligence artificielle peut contribuer à améliorer notre vie et notre environnement. En voici quelques exemples.

Améliorer la précision des diagnostics médicaux. Les images des yeux peuvent détenir d’importantes informations sur notre santé. En utilisant des algorithmes de deep learning entrainés sur des données de 284.335 patients Google a pu prédire les facteurs de risques cardiovasculaires à partir d’image de rétines. L’algorithme était capable de distinguer des rétines de fumeurs et de non-fumeurs. Cela démontre qu’il est possible de poser des diagnostics médicaux précis en analysant des rétines avec de l’intelligence artificielle en particulier pour la rétinopathie diabétique qui est responsable de nombreux cas de cécité.

 Anticiper les inondations et les tremblements de terres. Google est persuadé que le machine learning détient le pouvoir d’améliorer les prévisions des inondations et d’aider les centaines de millions de personnes affectés par ces catastrophes chaque année. En janvier 2019 Google a hébergé dans ses locaux de Tel Aviv des experts en hydrologie et en machine learning pour réfléchir à l’amélioration des prévisions des inondations en mettant en commun des bases de données et en utilisant des outils modernes de statistiques et de machine learning. Concernant les tremblements de terre Google a commencé par bâtir une base de données contenant les informations de plus de 118 tremblements de terre dans le monde. Il a ensuite réuni des experts pour comprendre comment le deep learning pourrait prédire où se produiront les répliques de secousses sismiques. Un document intitulé “Deep learning of aftershock patterns following large earthquakes“ a été publié le 20 aout 2018. Les prévisions basées sur le machine learning pourront à termes améliorer le déploiement des services d’urgence et les plans d’évacuation sur les zones à risques de tremblement de terre.

Aider à la préservation des baleines. Dans le cadre du programme AI for Social Good et en partenariat avec le Pacific Islands Fisheries Science Center du  National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), Google a développé des algorithmes pour identifier les appels des baleines à bosses à partir de 15 ans d’enregistrements sous-marins effectués sur plusieurs sites du Pacifique. Les résultats de cette recherche fournissent des informations nouvelles et importantes sur la présence de la baleine à bosse, la saisonnalité, le comportement quotidien des appels et la structure de la population. Ces informations permettent de suivre précisément l’évolution de la population de ces baleines et d’aider à leur préservation.

L’épineuse question des « fake news ». La polémique sur le rôle des réseaux sociaux dans les élections américaines a enflé. La question était de comprendre qui se cachait derrière l’achat de publicités politiques pouvant causer une fraude massive. A l’occasion des élections de mi-mandat Google a lancé de nouvelles règles pour les publicités politiques. Près de 143.000 publicités ont été vérifiées et pour que la transparence soit totale Google a lancé un nouveau « political and transparency report ». Des outils similaires seront utilisés pour les élections européennes de mai 2019.

J’aurais pu encore citer les efforts pour lutter contre la déforestation illégales ou encore les améliorations apportées aux outils de traduction pour réduire les biais sexistes. N’oublions pas que l’intelligence artificielle a réellement pris son essor il y a moins de 10 ans. Comme toute technologie elle est perfectible. De nombreux efforts sont encore à faire pour s’affranchir des biais cognitifs et sur l’explicabilité des algorithmes. Google comme Amazon, Microsoft, IBM et d’autres encore planchent sur le sujet.

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s