Le consommateur en quête de reconnaissance ….vocale et visuelle. #IA

Smartphones en poche, nous sommes devenus impatients, exigeants voire paresseux. Tout est à portée de main. Les recherches sur le web sont devenues des réflexes. Rapides et efficaces pourquoi s’en priver. Mais pourquoi faire encore l’effort de taper des mots clés sur un clavier ridiculement petit quand on sait qu’on tape en moyenne 40 mots par minute alors qu’on peut en prononcer 150 oralement dans le même temps. Et puis bien souvent nos mains sont déjà occupées à bricoler, cuisiner, conduire …L’intelligence artificielle arrive à point nommé pour simplifier l’expérience utilisateur par de nouveaux modes de recherche. Car le point fort des systèmes « autoapprenant » de machine learning sont leurs aptitudes à reconnaitre du son, de la voix et à présent des objets et du texte dans des images.

Marketeurs, intéressez-vous rapidement à la recherche vocale et visuelle. Il n’est pas question de devenir datascientist ou codeur mais d’analyser ces tendances et d’en mesurer les conséquences sur la relation client. En 2020 les interfaces vocales vont devenir un outil central dans la relation client. 50% des interactions se feront vocalement et majoritairement à partir des mobiles.  La montée en puissance des assistants vocaux est significative. D’abord présents sur nos ordinateurs portables et nos smartphones (Google assistant, Siri, Cortana ..), ils se livrent une guerre sur le terrain des enceintes intelligentes avec en tête Amazon Echo et s’invitent à présent dans tous les équipements. Le logiciel d’intelligence artificielle d’Amazon (Alexa) équipe près de 20.000 objets de 3.500 marques. Tous les constructeurs automobiles font des accords pour pouvoir équiper leurs véhicules d’assistants vocaux. Récemment Google a signé un partenariat avec le groupe Renault Nissan Mitsubishi qui fera de Google Assistant la principale interface d’interaction entre le conducteur et son véhicule. Les interfaces vocales vont modifier les secteurs et les usages de consommation et les marques risquent de passer totalement inaperçues. Avec les recherches vocales, plus question d’afficher les premiers résultats. Il faut être en haut de la liste en « position zéro ».  Les équipes marketing vont devoir rapidement adapter leur stratégie de SEO (Search Engine Optimization) pour se rapprocher autant que possible des questions formulées en langage naturelle par les clients.

La reconnaissance visuelle pour fluidifier les achats et capter les achats d’impulsion. L’intelligence artificielle est aujourd’hui suffisamment puissante pour identifier des objets dans une photo. Une simple photo se transforme en une mine d’or pour le marketing et des applications de plus en plus nombreuses s’approprient cette fonction pour simplifier l’expérience du consommateur.  Vous avez un coup de cœur pour un objet mais vous ne connaissez ni son nom, ni sa marque et encore moins son prix. Qu’à cela ne tienne prenez une photo, la reconnaissance visuelle fera le reste. Vous avez sans doute vu l’accord passé entre Amazon et Snapchat. Vous photographiez un objet qui vous plait, Snapchat analyse l’image, l’envoie à Amazon qui met en œuvre de puissants algorithmes et vous propose un produit identique ou similaire avec une vignette contenant les caractéristiques. Vous n’avez plus qu’à commander. Simple comme bonjour. Finies les lourdes navigations dans les gros catalogues produits qui lassent le consommateur et contredisent la simplicité du digital.  Dans l’immensité du Web le mode de recherche doit se réinventer et cela passe sans doute par l’intelligence artificielle. Pinterest et Instagram ont lancé leurs fonctionnalités de recherches visuelles. eBay a déjà dévoilé deux outils de recherche visuelle (eBay Image Search etFind it on eBay) en octobre 2017. Amazon dispose d’Amazon visual search. Quant à Google, son produit Google Lens est disponible en France depuis mai 2018 et vous permet en pointant votre smartphone sur un objet, une plante ou un animal d’obtenir toutes sortes d’informations. Une espèce d’encyclopédie interactive quasiment relié à notre cerveau qui jouerait le rôle de béquille de culture générale.

Les équipes marketing ont intérêt à se mettre dans les starting blocks pour ne pas laisser le champ libre aux géants du numérique. Développement ou partenariat peu importe il faut déjà penser à développer une stratégie de recherche vocale et visuelle. La technologie est au point et progresse constamment. La Redoute s’y est mis des 2014 et propose de rechercher des produits dans son catalogue vocalement ou par reconnaissance de photo.

 

 

 

 

 

2 réflexions sur “Le consommateur en quête de reconnaissance ….vocale et visuelle. #IA

  1. Tests automatisés 8 octobre 2018 / 16 h 10 min

    Les boutiques en ligne d’ici quelques années devraient adoptées ce type de reconnaissance. Ce n’est pas pour défendre les consommateurs mais, ce serait vraiment une avancée de prendre en photo quelque chose et de voir sur le net où on peut le trouver sur les boutiques en ligne. Ou encore de faire des essayages fictives pour les vêtements, chaussures, chapeaux…

    J'aime

  2. SSII Madagascar 3 décembre 2018 / 10 h 12 min

    Certes, ce type d’innovation peut vraiment apporter énormément de changement. Cela ne peut qu’impacter la vie des consommateurs et ceux des e-commerçants également.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s