Amazon voit son avenir avec de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle suscite de nombreux débats. Elle est déjà largement utilisée et les GAFA comptent dessus pour améliorer l’expérience client et offrir de nouveaux services tout particulièrement avec la montée en puissance des objets connectés. L’exemple d’Amazon illustre parfaitement l’enjeu lié à la maitrise de l’intelligence artificielle pour s’imposer dans une économie façonnée par le numérique.

alexa-blog

Le machine learning au cœur des moteurs de recommandations . Depuis sa création en 1994 Amazon a su tirer parti du développement d’Internet dans les années 2000 pour développer un modèle particulièrement performant de commerce en ligne.  Régulièrement Amazon adopte de nouvelles technologies pour améliorer l’expérience client et approfondir sa connaissance du client. Son moteur de recommandation génère de 30 à 40 % de son chiffre d’affaire en e-commerce. Pour obtenir un tel résultat Amazon fait appel à des technologies de Machine Learning (des systèmes qui apprennent par eux mêmes avec l’expérience) qui lui permettent, grâce à une personnalisation poussée des recommandations, d’augmenter la valeur et de réduire les coûts. Pour continuer à perfectionner son moteur de recommandation et les techniques de reconnaissance du langage, Amazon mise sur la collaboration des développeurs de l’open source. Il a donc mis son logiciel de machine Learning DSSTNE (Deep Scalable Sparse Tensor Network Engine) en open source disponible sur GitHub sous license open source Apache 2.0 . Ces technologies de Machine Learning sont complexes et requièrent généralement des compétences spécialisées et des architectures informatiques puissantes. Pourtant, quelque soit la taille de leurs entreprises, les développeurs peuvent accéder aux mêmes technologies de machine learning que celles utilisées par les spécialistes de la donnée d’Amazon. Le « Service Amazon Machine Learning » est accessible dans le cloud AWS (Amazon Web Service) qui simplifie l’usage de ces technologies et les rend accessibles à des développeurs sans qu’ils aient besoin de maitriser des algorithmes complexes.

L’achat en magasin fluidifié par le deep learning. Après le e-commerce, Amazon veut s’imposer également sur le marché des magasins physiques ou les acteurs sont nombreux et bien installés. Une stratégie qui confirme que le magasin physique est loin d’être mort, une étude récente indique même que 98% de la génération Z font leur course en magasin . Pour réussir son pari Amazon mise la encore sur l’emploi des nouvelles technologies pour révolutionner les magasins de la grande distribution alimentaire. Amazon Go propose une nouvelle approche de l’achat en magasin qui supprime  le paiement sur place, et par conséquent les files d’attentes lors du passage en caisse, grâce à la mise en œuvre de capteurs, de système de reconnaissance d’images et bien sûr d’une bonne dose d’intelligence artificielle avec du deep Learning (une variante plus poussée du machine Learning). Par la même occasion Amazon continue d’engranger un grand nombre d’informations sur les habitudes d’achat des consommateurs qui viendront alimenter son moteur de recommandation. Un cercle vertueux ou expérience utilisateur et connaissance client vont de pair.

Piloter les objets connectés et les applications par commande vocale. Amazon a vite compris que les objets connectés représenteraient à l’avenir un enjeu considérable. On retrouve là encore l’utilisation de l’intelligence artificielle avec le lancement en 2014 d’Alexa un assistant personnel intelligent répondant à des commandes vocales via l’enceinte Echo. Plutôt que de proposer une solution fermée, Amazon a préféré jouer l’ouverture en permettant d’accéder gratuitement à « Alexa Voice services ». Une manière d’accélérer l’adoption et la diffusion de sa technologie. De nombreux constructeurs souhaitant créer une interaction vocale entre leurs équipements et les utilisateurs peuvent ainsi tirer facilement parti de la technologie d’Alexa. Amazon a marqué les esprits avec Alexa lors du CES 2017. Alexa pourrait nous faire oublier l’existence même des applications et abandonner nos multiples télécommandes qu’on finit par égarer. Tout piloter par simple instruction vocale, voici la promesse alléchante d’Amazon. ia-et-iotAccenture affirme d’ailleurs dans une étude que l’intelligence artificielle sera le nouvel interface utilisateur. La technologie Alexa est déjà présente dans un réfrigérateur LG, des aspirateurs Neato, une machine à laver Whirlpool ou bien encore dans un smartphone Huawei. L’adoption d’Alexa par Huawei dont les smartphones fonctionnent sous Android démontre la volonté d’Amazon de s’ouvrir à un maximum d’utilisateurs en concurrençant directement Apple avec Siri. Un univers connecté commence à se profiler, les objets de nos domiciles ne sont pas la seule cible d’Alexa, nos voitures pourront elles aussi embarquer cette technologie pour dialoguer avec un habitat intelligent. Ford et Volkswagen travaillent déjà avec Amazon. Assis confortablement à bord de son véhicule on pourra, sans lâcher son volant, tout aussi bien rechercher des informations sur Internet que piloter les objets connectés de son domicile ou la porte de son garage.

La commande vocale et la reconnaissance du langage naturel seront certainement les grands enjeux des objets connectés. Amazon n’est pas le seul à s’intéresser à ce sujet, Google 5google Now), Apple (Siri) et Microsoft (Cortana) travaillent également d’arrache pied à coup de développement et d’acquisition.

Lire également :

 

 

 

 

 

Advertisements

2 thoughts on “Amazon voit son avenir avec de l’intelligence artificielle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s