Le marketing prédictif doit tenir compte de la géolocalisation

De tout temps l’homme a rêvé de maitriser son destin et de contrôler l’avenir. Pas sûr que ce soit la clé du bonheur, peut être mieux vaut vivre dans une douce incertitude qui nous permet d’apprécier le temps présent et de bâtir des projets. « Carpe Diem » comme l’écrivait le poète Horace. Quoiqu’il en soit dans le business on n’aime pas être surpris et le marketing se veut de plus en plus prédictif vis-à-vis d’un consommateur de plus en plus mobile.

predictif-geolocalisation

Marketing prédictif : Surprendre à bon escient. Pour autant il ne suffit pas de bien connaître son client pour deviner simplement son futur comportement et ses intentions d’achats. Nos décisions sont très souvent irrationnelles influencées par nos émotions et notre inconscient. Si on s’intéresse à nos routines quotidiennes pas besoin d’être grand clerc pour prédire que l’on va rejouer la même partition. L’objectif du marketing prédictif est plus ambitieux. Il doit être capable de nous proposer des produits ou des services auxquelles nous n’aurions pas nécessairement pensés mais qui ont de forte chance de nous intéresser. Les données étant de plus en plus nombreuses et les technologies de big data et de machine Learning se démocratisant, le marketing prédictif a une voie toute tracée devant lui.

Une liberté de décision sous influence. On a beau penser que nous avons notre libre arbitre nos comportements obéissent à des règles non écrites dictées par de nombreux facteurs comme notre éducation, notre niveau de vie et notre environnement. C’est en cela que nous pouvons être prédictibles. Prédire le comportement d’une personne consiste à l’associer à un groupe d’individus présentant les mêmes caractéristiques. Plus les caractéristiques sont nombreuses et plus la segmentation est fine. On peut alors estimer que la personne a de forte probabilité de se comporter comme la majorité du groupe. Si dans le même groupe la majorité des membres ayant acheté le produit A a également acheté le produit C, alors dès qu’un consommateur ayant les même caractéristiques que le groupe choisrai le produit A on lui suggérera automatiquement le produit C. Cette méthode qu’on appelle le « filtrage collaboratif » est très utilisée par des sociétés comme Facebook, Amazon ou NetFlix. Les algorithmes de recommandations appliquent souvent cette méthode pour personnaliser l’expérience utilisateur en suggérant des contenus pertinents à l’utilisateur. Les algorithmes de recommandations sont pléthore mais chacun d’entre nous a pu expérimenter leur efficacité très disparate entre celui qui nous propose un produit que l’on vient d’acheter et un autre qui propose un article qu’on ne recherchait pas mais qui nous conviendrait parfaitement. La qualité des algorithmes et des données est très différentiante.

La contextualisation améliore l’efficacité des recommandations. Avec le marketing prédictif c’est la personnalisation de l’expérience utilisateur qui est en jeu. Pour que cette personnalisation soit réellement efficace et pertinente elle doit impérativement être contextualisée. Parmi tous les éléments qui renseignent ce contexte il est en un qui est incontournable c’est la géolocalisation. Nous sommes mobiles et connectés. On sera d’autant plus sensible à une suggestion ou une recommandation qu’elle tiendra compte de l’endroit où l’on se trouve. La géolocalisation c’est bien sur le lieu mais implicitement c’est la météo, le fuseau horaire et beaucoup d’autres informations. Nous sommes tous dotés d’un smartphone aujourd’hui qui nous permet d’interagir avec notre environnement. Wifi, RFID, GPS, Balises beacon les moyens de manquent pas pour cela. Les techniques de geofencing se servent de la géolocalisation pour définir des zones. Dès que l’on les franchit, des actions se déclenchent en liaison avec une application que l’on aura préalablement chargée sur notre smartphone. Dans une zone commerciale, à proximité d’un magasin ou d’un restaurant on recevra des messages promotionnels dont l’efficacité dépendra des algorithmes utilisés, de notre historique et du nombre d’utilisateurs.

Aujourd’hui il devient impensable que la géolocalisation ne soit pas prise en compte par le marketing. Personnalisation d’un site web ou de  newsletters, applications, recommandations il en va de leur efficacité et de la satisfaction des clients. Cela suppose d’avoir également résolu  le problème de la réconciliation des données sur tout le parcours clients. Un problème qui persiste encore souvent et qui empêche de disposer d’une vue unique et à jour du client à chaque point de contact avec lui  afin d’assurer la cohérence et la continuité des interactions.

Lire également : L’expérience client augmentée par la géolocalisation et Comment le data lake débride l’innovation des entreprises

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s