le numérique crée de nouveaux métiers et requière de nouvelles compétences

En rédigeant le billet « la maitrise des réseaux sociaux, une compétence requise au même titre que l’anglais », je n’imaginais pas un tel succès à l’échelle de mon blog. Ce billet qui n’avait aucune prétention a été très largement partagé, et continue à l’être, sur Twitter, LinkedIn et sur Facebook. Comment expliquer cet intérêt ? Sans faire une analyse pointue, j’ai le sentiment que c’est la relation sous-jacente entre les réseaux sociaux  et l’emploi qui a suscité cet intérêt.

emploi-numerique

L’emploi face aux technologies. Comment réagir. Au-delà des réseaux sociaux, c’est sans doute la  question de l‘évolution de l’emploi et des nouvelles compétences qui se pose dans le contexte  d’une économie numérique. L’accélération des innovations technologiques et la médiatisation qui est en faite, particulièrement autour de l’intelligence artificielle et de la robotisation,  font germer le doute sur le futur de nos emplois au détriment des opportunités pourtant réelles. Par le passé de nombreuses tâches ont été automatisées imposant aux employés de s’adapter, avec plus ou moins de facilité, à de nombreux outils informatiques. Maitriser les logiciels bureautiques est devenu quasiment incontournable et les solutions de travail collaboratif se généralisent. On demande même aux employés d’être les ambassadeurs de l’entreprise en relayant les messages marketing sur les réseaux sociaux. Le processus de transformation s’est parfois fait dans la douleur et certains avaient le sentiment que l’entreprise réalisait des économies sur leur dos avant de ressentir de réels bénéfices dans leur quotidien professionnel. Ne recommençons pas les mêmes erreurs. L’adoption des outils numériques n’est pas homogène pour tout le monde.

Les métiers sont connectés et requièrent de nouvelles compétences. Avec le numérique, l’impact sur l’emploi est devenu plus que jamais un sujet d’actualité. Le temps s’est accéléré et impose un rythme de changement plus fréquent et plus profond encore. Les employés sont face à différents choix selon le type d’emploi qu’ils occupent et la nature de l’entreprise qui les emploie. La santé est connectée, l’agriculture est connectée, l’usine est connectée… La banque utilise des conseillers robots, les RH vont sélectionner les meilleurs profils grâce au big data … Des métiers s’enrichissent avec le numérique, d’autres disparaissent et de nouveaux apparaissent. Dans ce contexte les choix sont réduits

  • S’adapter: Le job évolue et nécessite de se familiariser avec des outils et des applications spécifiques à sa fonction ou à son métier. L’espace de travail est devenu digital lui aussi  (digital workspace ou digital workplace). S’adapter est impératif sous peine d’être laissé sur le bord de la route.
  • Se reconvertir: Les emplois facilement automatisable sont menacés. La question est de savoir quand, pour anticiper et s’y préparer. Les nouvelles générations sont sans doute mieux préparées à ces changement de jobs mais rien n’est impossible à condition de surmonter ses appréhensions et de bien se faire accompagner dans une reconversion.
  • Postuler. De  nombreux jobs n’existaient pas il y a 10 ans. Le community manager est né avec les réseaux sociaux, le trafic manager avec le commerce en ligne et le datascientist avec le développement du big data. La diversité des emplois est bien plus grande que par le passé et bon nombre de jobs des prochaines années n’existe pas encore.
  • Créer. Internet et le cloud ont simplifié la création de l’entreprise. Pas besoin d’un énorme investissement pour monter son business avec une Appli bien innovante et rêver de créer le futur Google. Il faut juste avoir l’âme d’un entrepreneur et la bonne idée.

A chacun ses responsabilités. L’acculturation est essentielle. C’est d’abord une question d’état d’esprit pour que la crainte face place à l’enthousiasme. Facile à dire mais pas si simple selon le contexte, la fonction et l’entreprise. Les responsabilités sont partagées entre les fournisseurs, les entreprises et les politiques.

  • Faciliter l’adoption. Les fournisseurs et éditeurs  doivent penser expérience utilisateurs pour en faciliter l’apprentissage et faire appel au « design thinking » pour que l’utilisation soit simple et instinctive quelque soit la personne.
  • Créer le cadre de l’acculturation. C’est de la responsabilité de l’entreprise de fournir un environnement propice à la culture du numérique. Elle doit lever les freins et créer des passerelles pour faciliter les évolutions professionnelles et les reconversions.
  • Mettre la France à l’heure du numérique. C’est une course de vitesse pour que la France puisse donner naissance à de grands acteurs du numériques français qui puissent s’imposer face aux mastodontes américains ou chinois. Faire éclore les talents français et les garder, voilà un défi à relever.

Dans une note d’analyse, France stratégie indique que les gains de productivité sont le principal moteur de la croissance. Pour les atteindre la France doit investir davantage dans le numérique et renforcer son dynamisme entrepreneurial. pour cela la note préconise de :

  • Renforcer les compétences de la population active par une politique d’éducation ambitieuse
  • Promouvoir le dynamisme entrepreneurial via la simplification administrative et fiscale
  • Encourager la mobilité du travail

Le prix à payer, une remise en cause permanente, le souci de se tenir à jour. On peut espérer qu’avec le temps on oubliera le coté « tech ». Les améliorations en terme d’expérience utilisateur seront telles que l’adoption d’une nouvelle application se fera instantanément par l’utilisateur et qu’il ne sera plus nécessaire d’avoir un lexique pour discuter avec la hotline d’un fournisseur Internet.

Advertisements

One thought on “le numérique crée de nouveaux métiers et requière de nouvelles compétences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s