L’urgence est à la modernisation des datacenters

Poussée par la vague du numérique, les Datacenters n’ont pas d’autres choix que de se moderniser. A l’horizon 2020 ce sont 7 milliards de personnes et 30 milliards d’objets qui seront connectés et qui participeront à la création des 44 Zettabytes de données prévues en 2020. Les datacenters vont devoir démontrer leur capacité à absorber cette explosion de données et à les traiter de manière efficace. En réunissant clients et partenaires à Las Vegas pour EMC World 2016, en présence de Michael Dell et de Joe Tucci, EMC entend faciliter la voie de cette modernisation à ses clients.

EMC 2

« C’est le commencement de quelque chose de grand » c’est ainsi que Joe Tucci, à la tête de EMC depuis 15 ans, a ouvert la session plénière en évoquant l’acquisition Dell/EMC . Michael Dell,  a son tour sur scène avec Joe Tucci , a rappelé les incroyables progrès technologiques réalisés ces 15 dernières années, tout a été multiplié par 1000 et ce sera encore le cas les 15 prochaines années. Selon lui  « les prochaines applications seront nativement dans le cloud et utiliseront le modèle DevOps ». Et pour Clore son intervention Michael Dell a annoncé que la nouvelle compagnie, quand l’achat sera effectif, prendra le nom de « Dell Technologies ».

Le Datacenter pris en tenaille entre les applications nouvelles et traditionnelles . Ces quinze dernières années les datacenters se sont structurés autour des grands logiciels applicatifs qui automatisaient les fonctions principales de l’entreprise et en constituaient la colonne vertébrale. On choisissait d’abord les logiciels puis ensuite les infrastructures matérielles en suivant les préconisations des éditeurs pour fournir le niveau de service adapté. Cette méthode a contribué à bâtir des silos au sein de la direction informatique avec souvent une grande diversité dans les choix d’architectures technologiques. Les quinze prochaines années les applications ne se contenteront plus de supporter l’activité de l’entreprise mais vont transformer le business notamment avec les applications mobiles. La grande majorité de cette nouvelle génération d’applications sont et seront développées nativement pour le cloud en appliquant les principes de DevOps. On développe l’application et ensuite on vient consommer des ressources d’infrastructures standardisées. Toutes ces nouvelles applications sont directement impactées par la transformation numérique qui constitue la troisième plateforme définie par IDC dont le socle est constitué du Big Data, de la mobilité, du cloud et des réseaux sociaux.

Moderniser sans compromis le Datacenter c’est possible. L’enjeu des datacenters selon EMC consiste à les moderniser en tenant compte à la fois des applications dites traditionnelles et des nouvelles applications. Pour aider les clients dans cette démarche, EMC conjugue la Feration newpuissance de ses sociétés qui a produit des solutions concrètes. Si en 2015 on pouvait s’interroger sur le sens à donner à cette Fédération, cette année le doute n’est plus permis, démonstrations à l’appui pendant l’EMC World. L’action combinée de ces sociétés, qui se renforcera avec l’offre de Dell une fois l’acquisition réalisée, ne se réduit pas à une stratégie marketing ou à une synergie commerciale. Elle combine les technologies de ses membres  (EMC II, Pivotal, VMware, Virtustream, RSA, VCE) pour offrir un large spectre de réponses adaptées aux différentes facettes de la modernisation d’un datacenter que ce soit sous l’angle des applications traditionnelles ou sous celui des nouvelles. Cette approche est parfaitement illustrée dans le cas du cloud en intégrant l’aspect hybride ou bien encore avec la déclinaison de la plateforme  convergée VxRAck qui peut être personnalisée pour l’hyper convergence, le cloud, le big data ou Openstack.

L’union fait la force. L’offre est riche et s’articule pour offrir les caractéristiques essentielles que doit posséder un Datacenter moderne :

modern DC

  • Performance du Flash. Le Flash va devenir le média de prédilection pour stocker l’information. Sa performance est adaptée aux besoins des nouvelles applications et les évolutions récentes l’ont rendu économiquement intéressant pour les applications traditionnelles.
  • Evolutivité Scale out. Pour de nombreuses applications du datacenter moderne, l’architecture sera de nature scale out. L’explosion des données et leur importance dans une économie centrée sur la donnée impose de disposer d’architectures qui s’adaptent de manière fluide et modulaire à cet afflux de données massives. C’est dans ce sens que les architectures scale out (ajout de nœuds) se montrent plus efficaces que les infrastructures scale up (ajout de composant dans un même système)
  • Agilité du Software Defined. La définition des ressources informatiques par logiciels devraient séduire de plus en plus d’entreprises. Utiliser de matériel “commoditisé” (simple et peu coûteux) donne la possibilité de traiter des données massives de manière économique. C’est un impératif car si les données sont multiplié par 1000 c’est loin d’être le cas pour les budgets. Le Software Defined est également le moyen de gagner en agilité en automatisant les configurations et le déploiement des services IT.
  • Ouverture sur le Cloud. Les infrastructures des datacenters (on premise) doivent être impérativement ouvertes sur le Cloud. Elles peuvent ainsi bénéficier du cloud public sans créer de rupture.
  • Haut niveau de confiance. Les considérations précédentes ne sont réellement opérationnelles que  si elles sont pas pensées dans une logique de sécurité et de disponibilité pour garantir un haut niveau de service au application et l’assurance que les données sont protégées et leur intégrité garantie.

Chaque entreprise pourra mettre en œuvre et ajuster ces caractéristiques en fonction de sa taille, de son existant, de sa stratégie d’évolution et de ses exigences. Il n’y a pas une solution unique qui réponde aux particularités de tous les datacenters et de toutes les applications. On le voit avec l’hyper convergence ou selon le nombre de nœuds à gérer et la croissance envisagées on se tournera vers des solutions VxRail ou VxRAck embarquant du VSAN pour des configurations petites ou moyennes et vers du VxRak avec ScaleIO pour de « l’hyperscalabilté ».

Des annonces pour accompagner la modernisation des Datacenters. En début EMC annonces 2 maid’année EMC a déjà fait de nombreuses annonces avec Isilon 8.0, ScaleIO 2.0, ECS 2.2 (Elastic Cloud Storage), les VMAX Full Flash … Ces journées à EMC World vont en ajouter de nouvelles avec comme objectif pour  EMC de toujours coller au plus près des exigences du datacenter moderne. Je vous invite à visiter les blogs EMC pour plus de  détails.

 

2 réflexions sur “L’urgence est à la modernisation des datacenters

  1. Louis Nauges 4 juin 2016 / 19 h 06 min

    L’urgence n’est pas la modernisation des Data Centers !
    L’urgence, c’est la fermeture rapide de tous ces centres de calculs privés qui n’ont ni la taille, ni la flexibilité requise pour les prochaines années, et leur remplacement par des solutions IaaS, Infrastructure as a Service de sociétés industrielles comme AWS ou Google Cloud Platform.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s