L’hôpital se construit autour du numérique

Les hôpitaux comme les entreprises entament leur mutation numérique. Dans son livre « concevoir et construire un hôpital numérique » Louis Omnès explique comment, face à la complexité de l’environnement hospitalier, on doit concevoir  l’hôpital numérique. Pour lui il n’y aucun doute les technologies numérique sont le principal levier d’un changement nécessaire.

Hopial numerique couverture

L’hôpital produit des informations avant de produire des soins. La transformation du système d’information de l’hôpital a été engagée depuis plusieurs décennies et s’est étendue à tous les aspects de l’hôpital. « L’hôpital produit des informations avant de produire des soins ». Ces informations sont cruciales pour établir un diagnostic, définir une thérapie, gérer quotidiennement toutes les ressources liées à la vie d’un hôpital et alimenter les réflexions stratégiques. Les données de santé sont au cœur d’un système d’information qui va devoir prendre en compte le développement de la santé connectée et de l’open data. « L’hôpital est avant tout une microsociété informationnelle organisée autour du malade dont l’avenir dépend de sa capacité à investir dans les technologies d’information et de communication ».

Politiques et responsables hospitaliers sensibilisés aux enjeux du numérique. Dans le cadre du plan Hôpital 2012 les pouvoirs publics ont pris en compte les enjeux stratégiques avec 650 millions d’euros de financement répartis sur 472 projets. Le ministère de la santé a engagé le programme « Hôpital numérique » pour la période 2012-2017 qui établit une feuille de route pour les systèmes d’information hospitaliers avec 400 millions d’euros de financement. Les esprits ont également évolué dans le bons sens, nombreux sont les directeurs d’hôpitaux et les médecins à avoir pris conscience de la nécessité d’intégrer les technologies numériques.

Le numérique doit tenir compte de la complexité de l’hôpital. La difficulté de concevoir l’hôpital numérique est à la mesure de la complexité de l’environnent hospitalier qui mêle l’humain, la science et des techniques médicales de pointes. L’auteur à privilégier cinq lignes de mutation ayant l’impact le plus fort sur l’architecture et sur la configuration matérielle et immatérielle des organisations et des modes de prises en charge dans l’hôpital de demain.

  • la révolution  génétique et biotechnique. Elle modifie les modes de raisonnement, les méthodes de diagnostic, les stratégies thérapeutiques et les organisations
  • La chronicité des maladies. Ces affections de longues durées  représentaient 12 millions de bénéficiaires en 2015
  • La reconnaissance législative des droits des patients depuis 2002
  • L’impératif écologique. Toute construction hospitalière doit répondre aux normes en matière de respect de l’environnement.
  • Une économie de la santé maitrisée et facteur de croissance

Ces cinq mutations doivent être intégrées dans la réflexion stratégique de L’hôpital de demain qui devra répondre aux attentes d’une nouvelle génération de patients 2.0 mieux informés, plus exigeants, plus mobiles et plus connectés.

Faire évoluer en permanence les organisations pour une plus grande qualité. Bien qu’il n’y ait pas de définition officielle, l’hôpital numérique peut être considéré comme la résultante de l’interaction de quatre familles de technologies en constante évolution : l’informatique, la robotique, la communicatique et l’immotique. Il devra pouvoir faire évoluer en permanence les organisations dans le sens d’une plus grande qualité et d’un coût plus maitrisé du soin du patient. Sur ces principes l’état de l’art de l’hôpital numérique reposerait sur quatre hopital numériquecomposantes :

  • La dématérialisation de l‘information.
  • L’automatisation des tâches et des processus
  • La communication en réseau multimédia
  • L’intelligence du bâtiment

Pour atteindre ses objectifs l’hôpital numérique devra compter sur des fondations solides constituées par :

  • Un réseau multimédia IP capable de faire circuler de manière fluide toutes formes d’information (voix, données, images) de manière efficace et fiable.
  • Le système d’information centré patient avec le dossier patient commun (DPC) qui faclité la coordination par son unicité et favorise la consultation par son ubiquité

Rédigé comme un guide de programmation et de conception, ce livre pose les premiers fondements d’un « Evidence Based Design » hospitalier  à la française. Le livre de Louis Omnnès est publié aux éditions Eyrolles

 

Une réflexion sur “L’hôpital se construit autour du numérique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s