Sophie Romano , Chief Data Officer de la start up The Assets

Dans un environnement économique qui demande de plus de plus d’agilité, les entreprises sont souvent contraintes par leur capacité de financement. Pour lever cette contrainte Nicolas Voisin, serial entrepreneur du numérique, a eu l’idée de créer avec « The Assets » une place de marché qui recycle un actif dans une économie circulaire et donne naissance à de nouvelles formes de financement sans crédit bancaire et à coût zéro. Les entreprises peuvent dorénavant monétiser des actifs sous-utilisés et accélérer leurs projets d’innovation en ayant les moyens d’acquérir toutes les briques nécessaires à un projet.

The Assets Sophie Eric

Chief Data Officer : définir une stratégie marketing et piloter l’exécution. Aussi performante que soit la plateforme, pour mener la course en tête sur ce créneau The Assets sait pertinemment qu’elle doit l’enrichir en permanence de services à valeur ajoutée. Pour y arriver la start up doit exploiter efficacement de plus en plus de données, nouvel or noir de l’économie numérique. Un constat qui a amené à la création logique d’un poste de Chief Data Officer occupé depuis près d’un an par Sophie Romano.

Ce poste, Sophie le conçoit comme étant à la croisée des chemins du business, des usages et de la technique. Son quotidien : innover et créer de nouvelles offres et de nouveaux usages à partir des données disponibles et/ou à acquérir. Il lui faut également valider que ces offres répondent bien à des besoins utilisateurs et à des enjeux business, évaluer la faisabilité techniques et établir des partenariats stratégiques pour accélérer le développement des offres.

Enrichir la plateforme The Assets avec le big data et de la business intelligence. Ce nouveau mode de financement utile et intelligent adresse un large marché et répond à un besoin tangible. Le choix d’un actif d’entreprises, qu’il soit matériel ou immatériel, peut se révéler complexe et doit tenir compte d’un certain nombre de critères qui peut concerner l’actif lui-même, l’entreprise ou bien encore le contexte technologique ou économique. The Assets veut donc aider ses utilisateurs dans leur décision d’achat en offrant la meilleure connaissance de l’actif recherché. Sophie travaille avec les équipes techniques à la réalisation d’outils d’aide à la décision pour enrichir la connaissance des acheteurs sur les actifs et l’environnement marché. Chaque utilisateur pourra visualiser de manière simple des données volumineuses et hétérogènes provenant de différentes bases de données technologiques, économiques et financières. Pour traiter toutes ces données, les technologies les plus récentes dans le traitement des Big Data sont utilisées comme ElasticSearch ou Spark et les datascientists The Assets ont développé un savoir-faire dans le domaine des algorithmes du NLP (Natural Language Processing) notamment.

Un focus sur les actifs d’innovation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Avec Alain Clot président de The Assets et de France Fintech
La course à l’innovation est le leitmotiv de l’économie numérique. Quoi de mieux que les 60 millions de brevets au monde pour caractériser l’innovation. Déposer un brevet est le premier acte pour définir et protéger une innovation. C’est la raison pour laquelle Sophie se concentre sur la typologie d’actifs « brevets » et de manière plus générale sur l’innovation. Une entreprise qui vend ou licencie un brevet, possède souvent d’autres actifs qui contribuent aussi à la valorisation de l’actif : de la documentation technique, du savoir-faire, des marques, des outils ou encore des machines. Après avoir mis en place l’équipe, conçu les offres et identifié les chantiers prioritaires de R&D sur le traitement intelligent des données, Sophie Romano vient de finaliser la négociation d’un partenariat stratégique avec l’entreprise Questel, l’un des leaders dans le domaine de la propriété intellectuelle et des brevets.

En créant ce poste de Chief Data Officer, The Assets démontre l’importance prise par les données dans notre économie. La majorité des start-up l’ont bien compris et ont placé l’utilisation des données au centre de leur modèle d’affaires. Les entreprises traditionnelles commencent à prendre conscience de la nécessité d’entamer une transformation numérique mais oublient parfois que les nouveaux usages dépendent autant des données que des technologies. Le poste de Chief Data Officer remet la donnée au centre du jeu.

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Sophie Romano , Chief Data Officer de la start up The Assets

  1. Jocelyne Mouton 30 avril 2016 / 16 h 45 min

    Bon plan

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s