Le spécialiste de la «data intensive» DDN crée un centre de R&D en France

L’économie moderne dépendra fortement de la capacité des entreprises à utiliser de manière intensive les données. Depuis plus 25 ans Paul Bloch, fondateur de DDN, a fait de la « data intensive » son cœur de métier bien avant que l’on parle de Big Data. En 2015 DDN investit dans le la R&D en France et annonce des solutions d’hyper convergence.

Paul Bloch

Les français savent entreprendre et innover et cela ne date pas d’aujourd’hui. C’est avec l’esprit d’aventure que Paul Boch part aux Etats Unis achever ses études à Caltech. Avant de créer sa propre entreprise à partir de zéro il effectue son service militaire à la DATAR pour tenter de convaincre des sociétés américaines d’investir en France. En rencontrant Paul Bloch, fondateur de la société DDN avec son ami Alex Bouzari, ce qui frappe c’est sa simplicité et sa passion intacte après plus de 25 ans à la tête de son entreprise. Des qualités qui lui permettent de continuer à innover sur le marché de la data qu’il avait perçu très tôt comme stratégique. Avec DDN c’est un peu la saga de la donnée que l’on suit et qui nous mène inéluctablement au Big Data et à l’hyper convergence

Anticiper le marché de la donnée intensive. C’est par le bais d’une solution de stockage amovible innovante que très tôt Paul Boch côtoie des grandes entreprises américaines qui manipulent d’important volumes de données comme le Pentagone et l’ Air Force. Ces grands Gartner DDNutilisateurs de données amènent Paul et son associé Alex à se focaliser dès 1988 sur ce marché du stockage ou la donnée est déjà reine et l’utilisateur particulièrement exigeant en termes de traitement et d’accès aux données. Au milieu des années 90 Paul et son associé considèrent que ce marché du stockage de données intensives va devenir stratégique dans les années à venir. Leur société Megadrive Systems créée en 1988 deviendra en 1998 DataDirect Network après la fusion avec ImpactData. Paul et Alex investissent tous leurs bénéfices dans la Recherche et le développement pour concevoir un stockage parfaitement adaptées aux attentes de ces gros utilisateurs de données de recherche, de vidéo et de traitements intensifs. En 2000 la NASA leur fait confiance et devient un de leurs clients.

Investir dans la R&D pour Innover et servir des données exigeantes. DDN s’impose comme le leader du stockage de données dans les environnements HPC (High Performance DDN customersComputing) dits de traitement intensif. Un succès qui s’explique par une forte différentiation sur la performance 5 fois plus rapides que les concurrents. Comptant près de 70% des entreprises HPC comme clients, DDN dispose d’un observatoire sans commune mesure pour analyser finement l’évolution des besoins liée à l’exploitation de données intensives. Dotée de cette connaissance clients et de l’expérience du stockage des données Paul et Alex comprennent que la croissance des données (médiatisée par la suite avec le Big Data) et l’exigence toujours plus forte de performance réclament des innovations technologiques. Ils adaptent leur stratégie en conséquence et développent des produits spécifiques:

  • SFA (Storage Fusion Architecture): Une plateforme de stockage, pour des accès intensifs et des performances élevées, adaptée aux besoins du big data
  • WOS (Web Object Scaler) : pour prendre en compte les besoins de scalabilité massive. C’est une plateforme qui utilise le « stockage objet » natif pour lever les contraintes des fichiers traditionnels confrontés à de très forte volumétrie.
  • IME (Infinite Memory Engine) :   Un accélérateur d’entrées sorties pour les applications particulièrement exigeantes en performances d’accès aux données.

WOS et IME peuvent à présent être commercialisés sous forme de logiciels installables sur des machines tiers dans une approche de Software Designed Storage

2015 l’année de l’hyper convergence avec l’annonce de Wolfcreek. Le développement de l’analytique et la multiplication des objets connectés propulsent la data au rang de valeur Paul et Ericvedette. La course à la performance pour tirer le meilleur de ces données va accentuer la pression sur les solutions technologiques. Traitement et accès aux données doivent s’intégrer dans une approche cohérente des performances sous peine de créer un déséquilibre préjudiciable à la performance globale des applications. Une nouvelle étape est franchie cette année avec l’annonce en juin 2015 de Wolfcreek une plateforme d’hyper convergence fruit de la R&D de DDN. Avec un débit de 60 GB/sec et plus de 5 millions d’entrées sorties par seconde dans un rack de 4U, cette plateforme Wolfcreek fournira deux fois plus de performances que les autres solutions du marché. DDN n’entend plus se limiter au seul marché du HPC. Aujourd’hui tout type d’entreprise quel que soit sa taille peut bénéficier du savoir-faire de DDN.

2015: DDN investit dans un centre de développement en France. Une partie du développement de ces nouvelles solutions sera désormais réalisée à Meudon en France puisque début 2015 DDN a décidé d’embaucher une vingtaine de développeurs et compte multiplier leurs nombre par trois d’ici 18 mois. La France a décidemment une excellente réputation en matière de développement et pour Paul c’est une manière de réinvestir dans son pays.

lire également l’annonce du 30 juin: DDN Outlines Strategic Vision Driving Rapid Adoption of DDN High performance Storage Technology throughout the Enterprise

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s